Pourquoi consulter un psychologue ?

Psycho à distance

Aller chez un psychologue n’est pas anodin. Il y a toute une symbolique qui gravite autour de cette profession. Certaines personnes pensent encore que les psychologues sont réservés exclusivement aux gens soi-disant « fous » ou en très grande détresse. Il n’en est rien, fort heureusement.

Qu’est-ce qu’un psychologue ?

Un psychologue est un professionnel de santé ayant réalisé cinq années d’études, dont les deux dernières (les années de masterisation) dans sa spécificité (clinique, développement, travail, neuro, interculturel, etc.). Quelle que soit sa formation ou son courant (TCC, psychanalytique, Gestalt, etc.), l’essence même de sa profession est de s’occuper du bien-être mental de ses patients. Il diffère d’un psychiatre qui lui a réalisé des études de médecine et qui est à même de pouvoir prescrire un traitement médicamenteux.

parler à un psychologue

Comment savoir si je dois consulter ?

Lorsque l’on a mal au pied ou que l’on a des problèmes de vue, nous rencontrons moins souvent cette phase d’hésitation à aller consulter un podologue ou un ophtalmologiste. Alors pourquoi est-ce aussi compliqué d’aller voir un psychologue?
Nous sommes tous en droit de nous demander quelles peuvent être les raisons qui vont nous pousser à aller consulter un psychologue : est-ce le bon moment ? En ai-je réellement besoin ? Vais-je tomber sur un charlatan ?
Voici mes réponses pour vous aider à y voir plus clair.

Déculpabiliser

Tout d’abord, sachez qu’il existe pléthore de raisons d’aller consulter un psychologue. Il ne faut surtout pas se dire qu’au final, même si vous avez conscience de ne pas aller bien, il y a plus malheureux que vous et que vous n’avez pas envie d’avoir l’impression de vous plaindre d’aise. Chacun a le droit à son malheur et tout le monde doit avoir la possibilité de partager ses problèmes et de chercher des solutions. Chacun a son parcours de vie, qui nous a façonné, construit et parfois blessé. Peu importe le soucis qui vous ronge, le psychologue en face de vous ne vous jugera absolument pas et prendra le temps de vous écouter. Il exercera sa profession dans une neutralité bienveillante.

Comprendre ses symptômes

Si vous ressentez une sorte de chape de plomb sur vos épaules, une anhédonie (perte de goût pour toute sorte d’activité), si vous n’avez plus envie de vous lever le matin, ou que vous ne ressentez plus de motivation. Si vous souffrez d’insomnie ou de perte d’appétit… Des céphalées, des maux de ventre, des douleurs dans un membre alors qu’aucune atteinte corporelle n’a été commise. Tous ces signes sont autant d’alarmes exprimées par votre corps pour vous signifier que quelque chose ne va pas. La psyché (la tête) et le soma (le corps) sont étroitement liés. Il faut apprendre à l’écouter. Il n’y a généralement pas de problème sans réaction somatique. Chacun aura son lot, et il sera différent de celui du voisin.

« Les maux du corps sont les mots de l’âme.

Ainsi on ne doit pas guérir le corps sans chercher à guérir l’âme »

Platon

Se poser les bonnes questions

Vous savez que quelque chose ne va pas, oui mais quoi ? Impossible pour vous de mettre des mots sur un événement précis ou une mauvaise nouvelle qui aurait pu vous atteindre à ce point. Peut-être une vague idée, mais rien de constructif. Et surtout pourquoi maintenant ? C’est tout l’enjeu d’aller voir un psychologue. Il vous aidera à verbaliser, à rassembler vos idées, à recontextualiser vos propos. Il travaillera avec vous, explorera le problème dans sa dimension diachronique (histoire, antécédents) ainsi que dans sa dimension synchronique (dans le présent), entre autres.

Sauter le pas

Que ce soit de vous même ou sur les conseils d’un proche ou de votre médecin généraliste, vous avez décidé de consulter un psychologue. Oui mais voilà, lequel choisir? Tout d’abord, assurez-vous que ce professionnel dispose d’un numéro Adeli qui justifie l’obtention de son diplôme. Beaucoup de gens se disent thérapeute ou coach de vie, mais n’ont aucune qualification officielle et années d’étude derrière eux. Ensuite, renseignez-vous sur ses domaines de compétences, la psychologie étant un vaste sujet, tous les praticiens ne maitrisent pas toutes les problématiques. Enfin, regardez sa manière de procéder, le déroulement de ses séances, afin de vous faire une idée de ce qui vous correspondrait le mieux. N’hésitez pas à comparer la durée avec le tarif (en fonction des zones géographiques, cela peut varier du simple au double), et à voir ce qui se fait en ligne (les résultats d’une thérapie en cabinet et à distance sont les mêmes, d’après études).

Pourquoi parler à un psychologue et non à un proche ?

Cette question revient très souvent et beaucoup de personnes se disent que, finalement, pourquoi allez prendre rendez-vous avec quelqu’un que l’on ne connait pas plutôt que de parler à mon ou ma meilleur(e) ami(e)? Il y a plusieurs réponses à cela:

  • les psychologues sont formés à l’écoute et à la compréhension des vos problèmes. Ils ne sont pas là pour vous donner des conseils ou vous dire quoi faire, mais pour vous aider à trouver des réponses et à vous engager sur le bon chemin. Ils sont également là pour donner les clés d’un retour durable à un mieux-être.
  • nos problématiques sont bien souvent liées, même sans le savoir, à notre entourage. Il se peut que l’ami(e) ou la personne de votre famille à laquelle vous allez vous confier fait partie de ce rouage, de ce nœud qui vous empêche d’avancer.
  • vous vous sentirez plus libre de parler à quelqu’un de neutre, que vous ne connaissez pas et qui n’aura aucun préjugé sur vous ou sur votre passé. L’affect ne rentrera pas en jeu. La parole se déliera plus facilement, une fois que vous vous sentirez en confiance.
  • vous risqueriez tout simplement de perdre certains de vos proches si vous ne parlez que de vous et de vos problèmes à longueur de journée !
consulter un psychologue

Pourquoi choisir de consulter un psychologue du travail ?

Comme je l’ai dit plus haut dans l’article, chaque psychologue a une, voire des, spécialités. Le psychologue du travail, de par sa formation, est à même de comprendre les soucis liés à la sphère professionnelle, ses enjeux, mais également les besoins de reconversion. Il aborde aussi tout ce qui concerne l’estime de soi, la confiance en soi, le stress, la pression, le surmenage et bien évidemment le burn-out… Il est le partenaire de votre changement de vie, le bon allié pour ne pas chuter.

© Article de Pauline GEORGE | Psychologue du travail / Ergonome